Place Colbert
Tél. 02 35 15 25 99
Fax 02 32 08 64 01

> Télécharger le programme du mois de mai

> Télécharger le programme du mois de juin


Histoire

Construit à la fin des années soixante, le cinéma Ariel est à l’origine une salle appartenant au circuit UGC (Union Générale des Cinémas). À cette époque, chaque commune de l’agglomération rouennaise possède sa salle, les fameux "cinémas de quartier". Frappés par la crise de la fréquentation (412 millions de spectateurs en 1957, 116 millions en 1992), les cinémas tentent de résister et de s’adapter en se transformant en "complexes". Ce sera le cas du cinéma Gaumont situé rue de la République à Rouen qui se dote de sept salles. Les petites salles de l’agglomération ne peuvent suivre cette évolution et ferment progressivement ou changent d’activité. Fermé en 1977, racheté par la commune de Mont Saint-Aignan en 1978, l’Ariel est resté le symbole de cette période où chaque commune avait son cinéma. Très vite le cinéma s’oriente vers une programmation dite "Art et Essai". Ce sera la seule salle de l’agglomération proposant ce type de programmation jusqu’à l’ouverture du Melville situé rue Saint Etienne des Tonneliers à Rouen en 1990.

L’Ariel propose des films recommandés "Art et Essai", des films en reprise et des classiques en privilégiant la version originale.  La salle est adhérente à l’Association des Cinémas de l’Ouest pour la Recherche (ACOR) et à l'Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion (ACID). Ces associations ont pour mission d’assurer la pluralité de la diffusion, de défendre le cinéma en tant qu’expression artistique, d’informer et de former le public.

Les changements dans l’exploitation cinématographique régionale ont obligé la ville de Mont-Saint-Aignan à réduire l’activité de la salle en privilégiant les projections en fin de semaine. Depuis septembre 2002, l’Ariel fonctionne le vendredi, samedi et dimanche et propose en moyenne deux films par semaine : un film en version française proche de sa sortie nationale et un film du répertoire ou une reprise en version originale.

L’Ariel est équipé d’un projecteur 35 mm en Dolby A et SR et d'un projecteur 16 mm. En 2012, évolution technologique nécessaire, l'Ariel se dote d'un projecteur numérique afin de continuer son activité de promotion, de découverte et de recherche.


Programmation

Outre les films proposés les week-ends, l'Ariel dispose d'une programmation jeune public : les Séances Galopins sont spécialement conçues pour les enfants et organisées pendant les vacances scolaires.
L’Ariel participe à de nombreux festivals comme "Regards sur les cinémas du monde", "À l'Est du Nouveau", ou encore "Le Courtivore". Il accueille aussi la Semaine Italienne en février, le Mois de l'architecture contemporaine en mars, les journées de découverte du cinéma indien en avril, le Big Band Christian Garros en septembre pour un concert où se mêlent cinéma et musique, le Mois du documentaire en novembre.

L'Ariel organise également les Ciné-détours avec les étudiants du BTS audiovisuel du lycée Corneille de Rouen et est le partenaire culturel de la section audiovisuelle du lycée Thomas Corneille de Barentin.
En effet, l’Ariel n’oublie pas l’éducation à l’image: au travers de l’opération "Ecole et Cinéma", des enfants scolarisés à Mont-Saint-Aignan ou dans les communes environnantes assistent sur le temps scolaire à trois projections réparties sur l’année. Les films sont choisis par un collège d’enseignants, d’exploitants, de conseillers pédagogiques parmi un catalogue de 49 films sélectionnés par l’association "Les enfants de cinéma". Des prévisionnements sont organisés pour chaque film à destination des enseignants concernés. À cette occasion, un livret pédagogique leur est remis et un intervenant présente le film et leur propose des pistes d’étude. A chaque séance, une carte postale est distribuée en souvenir aux enfants. L'Ariel participe également aux deux autres dispositifs d'éducation à l'image : "Collège au cinéma" et "Lycéens et apprentis au cinéma".

 
 
2016 © Ville Mont-Saint-Aignan