Aller au contenu principal

Centenaire de l'armistice de 1918 : les commémorations

Centenaire de l'armistice de 1918 : les commémorations

Afin de marquer le centième anniversaire de l'armistice, les commémorations prennent cette année une dimension particulière.

Après l’exposition sur les as de la Grande Guerre, qui a eu lieu en octobre à la galerie du centre commercial Carrefour, le comité montsaintaignanais du Souvenir français propose une conférence de David Guillard sur le même thème le lundi 5 novembre à 18h à l’Ariel.

Parallèlement, une rétrospective des expositions réalisées dans le cadre du centenaire, Mont-Saint-Aignan il y a 100 ans en 2014 et La Bataille de Verdun et ses soldats normands en 2016, est aussi prévue en différents lieux de la ville (le lundi 5 dans le hall de l’Ariel ; le mercredi 7 lors du marché de la place Colbert ; du mercredi 7 au vendredi 9 dans la galerie du centre commercial des Coquets ; le dimanche 11 à l’hôtel de Ville).

Par ailleurs, quelques jours avant le 11 novembre, les futurs soldats de Mont-Saint-Aignan viendront solennellement signer leur contrat d’engagement le mardi 6 en salle du Conseil municipal.

Le dimanche 11, une messe patronnée par l’association des anciens combattants sera célébrée à 10h en l’église Notre-Dame de Miséricorde, puis la cérémonie de commémoration de l’armistice débutera à 11h devant le monument aux Morts du square Saint-Gilles.

À la levée des couleurs, le maire et les représentants des anciens combattants et du Souvenir français prendront la parole. Afin de souligner le caractère exceptionnel du centenaire, la flamme du souvenir sera ravivée. À l’issue de la cérémonie, avant le lâcher de pigeons, les chorales de la Passacaille et de La sève en sol entonneront a capella l’hymne européen dans ses versions française et allemande afin de symboliser la réconciliation entre nos deux pays.

Enfin, les participants seront invités à un vin d’honneur à l’hôtel de Ville. Tous les habitants, jeunes et moins jeunes, sont naturellement invités à se joindre à ces moments de recueillement et à honorer, ensemble, le sacrifice de tant de soldats morts pour la France.