Aller au contenu principal

Logement

Logement

Le service logement du CCAS gère l'enregistrement des demandes de logements sociaux et l'attribution au sein des deux résidences de la commune.

L'habitat social

Le service logement du Centre communal d'action social est instructeur de l'enregistrement du numéro unique départemental pour l'ensemble des créations de demandes de logement social de la Seine-Maritime. Ce numéro à 18 chiffres est unique et individuel, il est transmis au demandeur dans un délai d'un mois maximum après la constitution du dossier, avec l'attestation d'enregistrement, et permet aux bailleurs sociaux d'identifier chaque demande.

Il a également la gestion du contingent Ville des logements sociaux, qui représente 25% du parc locatif HLM, et la gestion de la demande spécifique pour les résidences sociales qui sont au nombre de deux sur Mont-Saint-Aignan. Enfin, il assure l'accueil des demandeurs de logements sociaux, le suivi des dossiers et l'orientation des personnes si besoin.

La résidence pour personnes âgées Saint-Louis

Située 29 rue Gerson, elle accueille des personnes autonomes de plus de 60 ans, sous condition de ressources. Elle compte trois logements type F1, 58 logements F1 bis, six logements F2 éligibles à l'allocation personnalisée au logement (APL), ainsi que deux chambres d'accueil destinées aux familles, un F1 bis et une chambre d'hébergement d'urgence. Des temps d'animation sont proposés aux résidents ainsi qu'un restaurant ouvert le midi du lundi au vendredi, dont la cuisine est préparée sur place. Pour les soirs et les week-end, un espace de cuisine est à la disposition des résidents et de leurs familles.

La résidence sociale Blanche de Castille

Deux structures cohabitent au sein de la résidence située 3/5 rue Blanche de Castille.

  • La pension de famille compte 15 logements individuels de type F1, éligibles à l'allocation personnalisée au logement (APL), attribués par la commission de l'association Carrefour des solidarités qui œuvre dans le secteur de l'hébergement d'urgence. Cette structure – co-financée par l'Etat - est destinée à l'accueil de personnes à faible niveau de ressources, en situation d'isolement ou d'exclusion lourde et dont la situation globale rend impossible leur accès à un logement ordinaire. Elle associe des logements privatifs et des espaces collectifs. Au sein de la pension de famille, un animateur assure avec les résidents, les modalités de vie commune et propose une animation des temps en commun et des espaces collectifs.
  • Les 21 logements "tremplin" (du F1 ou F5), éligibles à l'allocation personnalisée au logement (APL), accueillent des personnes ou des familles pour une durée maximum de deux ans au cours de laquelle, accompagnées par un travailleur social, elles construisent leur projet d'accession à un logement autonome.