Espaces verts

Appréciée pour son cadre de vie, Mont-Saint-Aignan mène depuis de nombreuses années une politique d’entretien des espaces verts favorable à la biodiversité.

Environnement Cadre de vie

La nature en ville, en chiffres

  • Un territoire communal de 794 hectares
  • 33 % d'espaces verts soit 132 m2 par habitant (pour une moyenne nationale de 51 m2)
  • 80 hectares de forêts
  • 3 grands massifs forestiers : le Cotillet, l'Archevêque et les Compagnons
  • 3 169 arbres en milieu urbain, soit l'équivalent de 30 hectares d'espaces boisés, auxquels s’ajoutent les arbres présents dans les parcs et les bois
  • 200 espèces de plantes
  • 121 arbres remarquables
  • 70 espèces d'oiseaux
  • 20 espèces de papillons
  • De nombreux arbres centenaires : chênes, magnolias, cèdres bleus, désespoir des singes...
  • Des labels : Terre Saine commune sans pesticide, Territoire engagé pour la nature

Les méthodes d’entretien des espaces verts

La Ville est engagée depuis de nombreuses années en faveur d’une politique d’entretien favorable à la biodiversité pour pérenniser son patrimoine naturel de qualité.

La gestion différenciée

Pour entretenir ses espaces verts, Mont-Saint-Aignan pratique la gestion différenciée, qui consiste à adapter l'entretien de chaque espace en fonction de son usage. Laisser pousser la végétation permet l'accueil d'une faune et d'une flore plus riches, tout en limitant les coûts d'entretien. Ainsi, les espaces ayant un caractère naturel ou qui sont peu accessibles au public sont fauchés une à deux fois par an au lieu d'être tondus régulièrement.

Le 0% phyto

Devançant de près de dix ans la loi imposant aux collectivités locales de ne plus utiliser de pesticides pour entretenir leurs espaces publics, la Ville utilise des méthodes alternatives tels que le fauchage, le désherbage manuel ou thermique au gaz ou encore la plantation de semis fleuris en pied de murs. 

Le paillage

Adoptée par la collectivité dans ses massifs, la technique du paillage, qu’il soit végétal ou minéral, permet de conserver un bon niveau d’humidité du sol tout en facilitant l’entretien.

Le paillage, une solution pour économiser l'eau

Le paillage, une solution pour économiser l'eau

L’éco-pâturage

Pour entretenir les prairies du Fond du Val, la Ville héberge chaque été une trentaine de chèvres et de moutons. Sous l’œil bienveillant d’un berger et de chiens de protection des troupeaux, les animaux procèdent ainsi à l’entretien naturel de ces parcelles. Une initiative en faveur de la biodiversité, soutenue par la Métropole Rouen Normandie.

Les obligations des habitants

Entretien des espaces verts privés

Depuis janvier 2019, les particuliers sont tenus d’appliquer le 0% phyto. Pour jardiner au naturel, deux solutions s’offrent à vous : protéger vos massifs avec des plantes couvre-sol ou du paillage et vos allées avec un film géotextile. Pour les pieds de mur, pensez aux semis telles les valérianes, les roses trémières ou encore les giroflées !

Et si malgré tout, les herbes indésirables vous démangent, vos meilleurs alliés seront la binette, le sarcloir ou l’eau bouillante.

Entretien des abords des habitations

Comme peut le faire la Ville sur les espaces publics qu’elle gère, les habitants qu’ils soient locataires ou propriétaires, doivent également entretenir et nettoyer les abords de leur propriété, et notamment les trottoirs et pieds de murs. 

Élagage des haies

Les haies et les arbres situés sur les propriétés privées et débordant sur l’espace public doivent être élagués régulièrement pour garantir la sécurité des usagers de la route. La réglementation impose un élagage à l’aplomb des limites de propriété. 

Le conseil des agents des espaces verts :

  • Haies bocagères : taille 2 fois/an pour les côtés ; tous les 4 ans en hauteur ;
  • Haies classiques (thuyas, lauriers, troènes) : taille 2 à 3 fois/an ;
  • Haies libres (en bordure de voirie) : taille 2 fois/an.

Localisation

Direction des services techniques

Hôtel de ville

02 35 14 30 09

Contacter par email

Localisation

Gérard Richard

Conseiller municipal délégué chargé de la gestion des espaces publics